Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

La station de suavetage de Saint germain sur Ay fut créée à la suite d'un accident qui eu lieu sur la plage de Surville le 15 mai 1976: par grande marée, 4 membres d'une même famille revenant d'une pêche à pied s'étaient noyés. Aucun moyen de sauvetage n'existait alors entre Portbail et Pirou. La municipalité, sur l'initiatrive de son maire, Mr Lavarde, décida en janvier 1976 de la création d'un poste de secours. La commune versa une subvention de 13 000 francs pour l'achat d'un pneumatique avec un mteur de 20CV et s'engagea à construire un abri pour l'été 1976.

 

Mr Robert Lefer fut nommé président de la station le 30 mars 1976 par l'amiral Amman, président de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM).

L'embarcation affectée à la station fut comme prévu un zodiac MarkII, baptisé par sa marraine madame Geneviève Gaudry sous le nom de "Germinay I". Jean-Claude Lenoël, fut le premier patron et messieurs Roujanski et Huyghe les premiers canotiers.

 

En 1977, Jean Masson succède  Robert Lefer à la présidence de la station.

 

Au fil des années, l'équipage s'étoffe de nombreux canotiers.

 

En 1990, le "Germinay I" accusant les années de vaillance et d'utilisation est remplacé par un zodiac Mark II GT. Le 15 juillet, il est baptisé "Germinay II" par sa marraine, madame Lamy.

 

En 1993, après 26 ans de Bon et loyaux services, Jean Masson quitte la présidence et la la place à Thierry Louis (actuellement encore président).

 

Le lundi 14 avril, le "Côte Ouest" fait naufrage, endeuillant Saint Germain sur Ay et particulièrement la station: Jean-Claude Lenoël disparait avec son matelot Charles Tostain.

 

En 1995, la station s'agrandit, permettant de mettre "plus au sec" le canot et le matériel.

 

Le sort s'acharne sur St Germain et sur la station en 1996; La mer emporte Manoël "Manou" Anger parti pêcher la seiche avec son bateau le "Saint Germain". Cette même année, nouveau changement de canot. Le "Président Masson", bombard de 6m avec 2 moteur de 50CV, remplace le "Germinay II".

 

En 2004, contre vents et marées, avec l'aide des "Amis de la station", la station se dote d'un nouveau moyen nautique, "Le corps de garde", pneumatique Valiant de 6,50m propulsé par 2 hors-bord de 115CV chacun.

Equipé de GPS, sondeur, cartographie, radar, VHF classique et ASN, phares de recherches, motopompe et bien d'autre matériel, "Le Corps de Garde", est le moyen actuel de sauvetage de St Germain sur Ay, pouvant intervenir de Pirou à Carteret en passant par les Ecréhou.

 

DSC00979 la SNS 5052 en 2006

 


 

 


 


 


   

Partager cette page

Repost 0